C'est Vendredi 13...

Publié le par Eilean

Bonjour à tous,

Avez-vous joué au loto ? ou faites-vous partie des gens qui ne sortent pas de chez eux... car aujourd'hui c'est vendredi 13... Que l'on soit superstitieux ou pas le vendredi 13 ne laisse pas indifférent (merci les pub du loto, euromillion,...)

Mais d'où viennent les croyances concernant le vendredi 13 ? Et comment ce fait-il qu'il puisse porter chance et malchance (faut se décider...)?

Bon on commence pas la poisse : Il y a plusieurs hypothèses concernant le fait que le vendredi 13 porte la poisse :

Origine biblique

Une superstition associe le vendredi 13 au derniers jours du Christ. D'après le Nouveau Testament, lors de la Cène, dernier repas du Christ, les participants auraient été au nombre de 13 : Jésus-Christ et ses 12 apôtres. La crainte du vendredi serait - elle - liée au fait que le Christ ait été crucifié ce jour-là de la Semaine sainte.

Le chiffre 13 dans les mythes nordiques porte malchance :

La mort du Dieu Balder

Odin, dieu des guerriers, invita onze de ses amis dieux pour un diner. Loki, dieu de la guerre et du mal, vexé de ne pas être invité, décida de s'incruster. Seulement, ce treizième invité n'était pas le bienvenu. Le fils d'Odin, le beau Balder, dieu de l'amour et de la lumière, tenta de le chasser. Les deux dieux se battirent et Loki, dieu jaloux et malveillant, décocha une flèche empoisonnée en plein cœur de Balder, le tuant. Depuis cette légende, dans les pays scandinaves, le chiffre 13 est considéré comme maudit et être 13 à table porterait malheur.

Frigga ou la diabolisation des croyances païennes

Dans la mythologie nordique, Frigga (ou Freya) était la reine des dieux, déesse de l'amour et de la fertilité. Elle était célébrée par ses adorateurs le vendredi. Le mot "friday", vendredi en anglais, viendrait d'ailleurs de cette célébration et signifierait "Freya's day". Mais aux Xe et XIe siècles, les pays du nord sont progressivement convertis au christianisme. On se met alors à raconter que Frigga est en réalité une sorcière et qu'elle a été bannie au sommet d'une montagne. Pour se venger, elle inviterait, tous les vendredis, le diable et 11 sorcières pour maudire les hommes et leur jeter de mauvais sorts.

Mythologies gréco-romaines

Les Grecs et les Romains donnent eux-aussi à ce nombre une connotation négative. Ces deux mythologies, qui comportent de grandes similitudes, associent toutes deux le chiffre 12 à la régularité et la perfection. Ainsi, il y a 12 dieux olympiens, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 heures du jour et de la nuit. Le nombre 13, vient rompre ce cycle régulier et introduit le désordre. Détruisant l'harmonie, il est synonyme de malheur. Pour ce qui est du vendredi, il est associé aux événements malheureux puisque c'est ce jour-là, dans la Rome antique, que se déroulent généralement les exécutions des condamnés à mort.

Vendredi noir des Templiers

En octobre 1307, tous les baillis et prévôts de France reçoivent une ordonnance cachetée du roi Philippe le Bel, avec ordre de ne l'ouvrir que le vendredi 13. Le pli leur demande d'arrêter tous les Templiers de France. Le jour même, 2 000 Templiers sont arrêtés simultanément par les sénéchaux (gardes du roi) et les baillis du royaume. Ils sont interrogés sous la torture avant d'être remis aux inquisiteurs dominicains. Parmi les 140 Templiers de Paris, 54 sont brûlés après avoir avoué des crimes hérétiques.

Si avec tout ça vous n'allez pas vous cacher, c'est que vous faites parti de 17% de personnes qui croient en la chance du vendredi 13 (sondage TNS Sofres de février 2009).

Oui mais d'où vient-elle : Pour les Egyptiens ou encore les Chinois ce nombre est le meilleur de tous. Chez les Chinois, les mots qui riment avec treize permettent d’ailleurs d’écrire les phrases « sûr de vivre » ou encore « destiné à prospérer ». On comprend alors mieux pourquoi ils apprécient tout particulièrement ce chiffre.

Maintenant vous savez tout. Alors il ne tient qu'à vous de considérer le vendredi 13 comme un jour de chance (dans ce cas jouez au loto) ou comme un jour de malchance (là, soit vous ne sortez pas de chez vous, soit prenez avec vous la patte de lapin, les trèfles à quatre feuilles,... on ne sait jamais...). Ou encore comme un jour parmi tant d'autre mais sans oublier que dans tous les cas demain, c'est le week-end.

A bientôt.

Eilean

A suivre...

Publié dans DIVERS

Commenter cet article